Je suis épuisée mais heureuse. L'année s'achève en me laissant le coeur débordant de joie. Sur les réseaux sociaux vous avez sans doute eu l'occasion de partager chacun des moments géniaux qui ont fait de mon année ce qu'elle a été. Et pourtant je n'ai rien planifié de tout ça.
 
J'ai commencé 2017 avec une seule résolution. Je voulais lire tous les Grands Prix Littéraire de l'Afrique Noire. J'ai commencé pleine d'enthousiame mais après avoir eu du mal à finir deux ou trois bouquins, j'ai relâché la pression. Je termine cette année en ayant lu entièrement 48 livres. Des livres pour enfants, pour adultes, et même deux ou trois non-fiction. Justement je compte en lire beaucoup plus en 2018 in shaa Allah. J'ai eu de gros coups de coeur littéraires avec Le petit prince, John Ziguéhi, Onze minutes, Vaudace, et bien d'autres... Mais surtout j'ai été ravie de voir que mes partages ont inspiré certaines personnes à se mettre ou remettre à la lecture. En 2018, j'espère qu'on aura l'occasion d'aller hors des réseaux comme Malicka, et échanger de vive voix. 
 
Je savais en début d'année que je voulais créer une entreprise sociale. Je n'avais aucune idée de ce que je ferais mais les choses se sont dessinées par elles-mêmes. Aujourd'hui je suis tellement fière d'avoir mis sur pied le Centre Eulis. Je suis consciente des challenges à surmonter en 2018 mais aussi de tout le soutien que les gens sont prêts à m'apporter. Le Centre m'a ouvert des portes sans même que je ne les frappe. Des inconnus m'ont offert plus de 700 livres de toutes sortes et même un ordinateur et une tablette. J'ai reçu plus de 300.000 francs pour acheter des livres et offrir des abonnements gratuits aux enfants. Je ferai de mon mieux pour mériter la confiance de toutes ces personnes qui croient en moi et en la mission du Centre. 

 
 

Quand j'ai commencé à bloguer en 2012, j'étais loin de me douter que le blog ferait autant partie de ma vie. Recevoir le prix de Meilleure Blogueuse Ivoirienne a été l'une des plus belles surprises de cette année. Comme je le disais cette notoriété vient avec ses avantages et ses challenges mais j'ai heureusement des devanciers vers qui je peux me tourner pour avoir des conseils. Cette aventure est aussi belle parce qu'il ne s'agit plus que de moi mais aussi de toutes ces personnes qui prennent plaisir à me lire et à communier avec moi ici et sur les réseaux sociaux.
 
Étant loin de la Côte d'Ivoire j'avais terriblement envie d'être engagée dans ma communauté. Je ne voulais pas me contenter d'écrire en ligne, je voulais agir physiquement. En 2017 j'ai été beaucoup plus engagée à Abidjan que pendant toutes les années précédentes. La vie aux Etats Unis m'a appris l'importance d'être utile à sa communauté. J'ai commencé l'année en tant que bénévole à Tchiley. J'ai animé des ateliers de lecture avec des enfants de la fondation Hirondelles à Attoban. L'expérience m'a amenée à organiser d'autres ateliers à Yopougon avec une classe de 6e. De fil en aiguille, j'ai aussi participé aux activités de Global Shapers Abidjan et j'ai rejoint l'équipe d'Ahiman Women en tant que Responsable de la commission mentor-mentorée. Befoune m'a également invitée à rejoindre la team Elle Citoyenne en tant qu'éditrice. Sachant à quel point je suis admirative de sa personne et de son travail, j'espère que nous aurons l'occasion de réaliser de grandes choses ensemble pour la participation citoyenne en Afrique. 
 
Grâce à Dieu, j'ai pu faire tout ça tout en découvrant deux nouveaux pays. Ma présence sur les réseaux sociaux m'a permise de gagner un billet d'avion gratuit avec Air Côte d'Ivoire. Le Sénégal m'a bien traitée pendant une semaine et je compte y retourner in shaa Allah. En Chine je n'ai pas juste découvert une langue et une nouvelle culture. J'ai aussi eu de belles rencontres et une belle amitié. Mon apprentissage du Mandarin est loin d'être terminé et je compte bien le poursuivre durant cette nouvelle année in shaa Allah. 
 
 
Cette année j'ai appris l'importance des réseaux aussi bien virtuels que réels. J'ai appris à demander des conseils pour m'améliorer. Et j'ai surtout appris l'importance de l'amitié. Merci à toutes ces personnes qui ne cessent de m'inspirer et de m'encourager. Que ce soit à travers des mots, des partages, des likes, des dons matériels, chacun de vos actes me touche. Que Dieu vous bénisse tous autant que vous  êtes et vous fasse rencontrer des gens qui vous aideront également à réaliser vos rêves. 
 
Nous sommes à une ère où les réseaux sociaux embellissent la vie des autres. Au point où nous avons l'impression de ne rien faire de la nôtre. Apprennons à célébrer nos petites victoires et à être reconnaissants envers tous ceux qui y contribuent. Ne nous focalisons pas sur nos ratés mais utilisons les plutôt pour préparer nos prochaines réussites. On ne perd pas, on apprend. Et quand on tombe, c'est pour apprendre à mieux se relever. Faisons le bilan de cette année et préparons nous à changer ce qui ne nous sied pas.
 
Toutes ces expériences ont eu leur lot de hauts et de bas. J'aurais voulu être encore plus efficace dans certaines initiatives. Syndrome de l'imposteur toujours dans les parages, j'ai eu mes moments de doutes. J'ai souvent eu l'impression d'avoir plus de félicitations que je n'en méritais. En 2018, je vais m'armer de Self-Discipline pour être beaucoup plus productive et fière de ce que je réussirai à accomplir in shaa Allah. J'ai encore pas mal d'idées qui fourmillent dans mon cerveau, de projets que je veux réaliser. J'essaierai d'y aller pas à pas sans trop me taper sur les doigts. Et j'ai hâte de savoir ce que les 365 prochains jours nous réservent.
 
Que Dieu nous préserve et nous aide à toujours tendre vers la meilleure version de nous-même. Bonne et heureuse année 2018! 


 

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE

    N'hésitez pas à partager et donner votre avis / Feel free to share and comment