Il y a deux ans, quand j’étais encore à San Francisco, avec mes grands rêves pour l’éducation nationale, mon père était sceptique. Il m’a dit « tu as des rêves tellement grands que j’ai peur que tu sois déçue par la réalité. » Hier, devant plus de 200 personnes, il a dit qu’il était fier de me voir m’épanouir dans ce que j’aime. Et pour moi ça vaut toutes les récompenses du monde. Il n’arrive toujours pas à prononcer le nom de mon Master, et je suis sûre qu’il ne comprend toujours pas forcement où je vais, mais son soutien est inestimable.

 

Mon bébé a un an et j’ai l’impression que le temps est passé tellement vite. Nous sommes passés d’une salle avec une centaine de livres à deux salles avec plus de 1500 livres. Nous avons vu défiler environ 600 personnes durant cette première année. Ce qui me semble peu, mais reste un accomplissement à célébrer pour faire encore mieux. En un an, nous avons organisé 3 sorties éducatives, une dizaine d’ateliers de lecture, de dessin, d’art contemporain, de danse, etc. Et ces efforts nous ont donné l’occasion de remporter le Prix Coup de coeur au Prix Orange de l’entrepreneuriat social en 2017 et le Prix Impact Social, sponsorisé par la CIE, aux Adicom Awards 2018.

 


 

Depuis Mars, la Compagnie Ivoirienne d’Électricité a décidé d’apporter son soutien au Centre Eulis pour faire découvrir le monde aux jeunes ivoiriens. À vrai dire, je ne m’attendais pas à grand-chose. Je me gênais même de faire certaines requêtes alors que ceux en face de moi étaient très enthousiastes. En quelques semaines, les agents de la CIE se sont mis à l’oeuvre pour repeindre le premier espace du Centre et rénover entièrement la nouvelle salle. Je suis particulièrement reconnaissante à Ismaël et Andrée qui jusqu’à la veille de la cérémonie, m’accompagnaient encore dans les courses. Au delà du travail qui nous réunissait, on a partagé des fous rires, et les difficultés qui accompagnent ce genre d’initiatives.

 

Hier nous avons fait une pause pour célébrer nos petits accomplissements. La fête a été belle mais pas sans remous. Je garderai sans aucun doute en mémoire, le sourire de M. Kalif, Directeur Adjoint de la Communication externe à la CIE. Il me rassurait parfois alors que je m’excusais ou m’inquiétais de quelque chose qui n’allait pas comme il faut. Un sourire plein de sollicitude qui m’a mis du baume au coeur. Ses collaborateurs et lui ont été géniaux. Au point où je pourrais ne même plus me plaindre en cas de coupure d’électricité 😂. Fayotte va!

 


 

 

Pour terminer la journée toujours dans le sourire, nous avons eu la visite de l’association Geness Crea, accompagnée par la team d’artistes 2A-D. Ce sont plusieurs jeunes, passionnés par le social et l’art, qui ont tenu à laisser leur empreinte sur les murs du Centre. Avec les enfants, ils ont réalisé des fresques murales qui ont apporté encore plus de couleurs à notre espace. Les enfants ont dansé, rigolé, et peint. Le but de Jeunesse Créa est de développer le mouvement Sourire Solidaire, à travers lequel ils feront plusieurs ateliers d’art dans des espaces pour enfants. Leur première initiative a été une réussite au Centre Eulis.

Enfin, je suis reconnaissante envers maman, pas seulement parce qu’elle m’a laissé conduire sa voiture pendant que je défilais entre le Centre et la maison. Mais aussi parce qu’elle répond présente depuis le début, pour m’aider dans l’organisation de tout ce que j’entreprends. Elle est la première à partager mes posts sur Facebook et ne cesse de m’encourager. Je ne sais pas si j’ai été influencée par son métier d’institutrice. J’aurais dit non, parce que j’étais loin d’elle lorsque j’ai décidé de m’investir dans l’éducation. Mais ses conseils, son soutien, et ses jus faits-maison, contribuent sans aucun doute à la réussite de mes activités. Et c’est toujours un plaisir de partager avec elle, toutes ces choses chouettes qui m’arrivent ces dernières années.


 

 

 

Nous ne sommes pas toujours d’accord avec nos parents mais je remercie Dieu de m’avoir accordé des géniteurs qui me soutiennent autant. Hier, le Centre Eulis a eu un an. Je suis passée d’une rêveuse avec de grandes idées, à une rêveuse qui agit pas à pas pour améliorer les choses dans sa communauté. Les erreurs de débutante m’aideront à faire mieux in shaa Allah. Encore merci à la CIE, la Jeunesse Créa, la Team 2A-D, et toutes ces personnes qui me soutiennent sans rien attendre en retour. Cette première année a été un test couronné de succès et j’ai hâte de voir ce que nous accomplirons ensemble dans les prochaines à venir. Que Dieu nous donne la force et la santé pour réaliser nos rêves.

Photos par : Le Canari Communication


 














 

Plus de photos sur la page Facebook du Centre Eulis



 

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE

    N'hésitez pas à partager et donner votre avis / Feel free to share and comment