Il y a des jours comme ça où Dieu met sur votre route des personnes pour vous dire exactement ce que vous avez besoin d’entendre. De temps en temps nos professeurs invitent des entrepreneurs sociaux pour qu’ils partagent leur expérience professionnelle et personnelle. J’étais en retard ce lundi, mais j’ai été plus que ravie d’écouter Catherine Hoke. 

Catherine est la fondatrice et CEO de Defy Ventures. L’organisation aide des personnes ayant un historique judiciaire à développer leurs talents et acquérir des compétences. Defy offre une formation de leadership et d’entreprenariat pour permettre aux prisonniers de créer légalement des entreprises profitables. Grace à Defy, des hommes et des femmes incarcérées obtiennent une seconde chance pour reprendre leur vie en main. Catherine accomplit un travail incroyable mais c’est pour une autre raison que j’ai décidé d’écrire cet article. Au moment de la série de questions-réponses, j’ai pu retenir 3 leçons de son expérience. 

1- Une mauvaise expérience peut affecter votre perception des autres. 

Catherine avait 12 ans lorsque des ados de 16 ans ont assassiné l’une de ses amies. Des années plus tard alors qu’elle travaillait à Wall Street, Catherine a été invitée à visiter une prison. Elle y rechignait parce qu’elle n’avait qu’une image négative des personnes incarcérées. Elle ne pensait pas que des prisonniers puissent avoir des remords et encore moins envie de reprendre le droit chemin. Pourtant elle a finalement abandonné tous ses plans du weekend pour s’y rendre. Et pour cause… Elle rêvait d’atteindre un salaire d’un million de dollars par an. Elle n’était pas loin d’atteindre son but. Mais elle a réalisé que toutes les personnes qu’elle côtoyait au travail, qui étaient bien plus riches, n’avait pas forcement la vie qu’elle espérait. Elle gagnait déjà plus d’argent qu’elle n’en avait besoin sans avoir l’impression de faire quelque chose de vraiment utile. Alors elle a finalement décidé d’effectuer la visite, histoire de sortir de son train-train quotidien. L’expérience a totalement changé sa vie. Six mois plus tard elle démissionnait pour offrir un programme d’entreprenariat à des prisonniers au Texas. Elle a rencontré des personnes qui voulaient changer le cours de leur vie et lui ont prouvé que c’est important de donner une seconde chance. 

2- Soit honnête et laisse les autres t’accepter ou te rejeter pour ce que tu es réellement. 

Après avoir divorcé de son premier époux, Catherine a fait de mauvais choix. Personne ne s’attendait à ce qu’elle apparaisse à la une des journaux pour des relations interdites avec des diplômés de son programme. En plus d’être une chrétienne dévouée, elle a quitté le confort financier de Wall Street pour aider des prisonniers à s’en sortir. Alors pour beaucoup, Catherine Hoke était parfaite. Ce scandale lui a couté son premier boulot avec des prisonniers. Plusieurs blogs ont embelli l’histoire pour créer du sensationnel. Catherine a tenté de mettre fin à ses jours parce qu’elle s’en voulait d’avoir trahi ses valeurs. Au cœur de la tempête, elle a écrit une lettre adressée aux supporters de l’organisation. Elle y a raconté ses déboires, et présenté ses excuses pour ce qui est arrivé. Alors qu’elle exposait ses faiblesses, Catherine en est ressortie plus forte. Comme elle le dit elle-même, l’honnêteté peut te tuer lorsque tu te trouves déjà à genoux. Mais il n’y a rien de mieux que d’être authentique. Cette image angélique que certains avaient d’elle a été détruite. Toutefois, ça lui a permis de se révéler sans masque, de montrer qu’elle est humaine et qu’elle peut commettre des erreurs. Mais surtout ça m’a rappelé à moi, comme à d’autres personnes, que nous ne sommes pas infaillibles, que d’autres personnes se sont trompées avant nous, mais qu’on peut toujours se relever.

3- Ne t’arrête pas au premier « non ».

A la question de savoir comment est-ce que Catherine a pu avoir des mentors, elle a dit qu’il fallait toujours persévérer. Elle n’est pas la première personne à donner ce genre de conseils, mais j’avoue que j’ai prêté une oreille plus attentive à son exemple. A chaque fois qu’elle était intéressée par le travail de quelqu’un elle envoyait un email ou des appels pour le ou la contacter. Parfois un email pouvait rester sans réponse. Têtue, elle envoyait un 2e, un 3e, un 4e… jusqu’à avoir gain de cause. Bien sûr parfois elle accepte non comme réponse mais pas sans avoir longtemps essayé. Elle a donné l’exemple d’une personne qu’elle a longtemps tenté de contacter. Lorsqu’elle a finalement pu le rencontrer à son bureau, il devait emprunter un train dans quelques minutes. Sur le champ elle lui a proposé de prendre le train avec lui pour pouvoir lui poser toutes ses questions. Evidemment il a été emballé par son énergie et a accepté de l’écouter. Les histoires de ce genre sont belles à entendre mais j’avoue que je me dis toujours que ces gens doivent avoir une détermination infaillible. Ça semble trop beau pour être vrai. J’ai repensé à toutes ces fois où je n’ai pas relancé quelqu’un parce qu’il ne semblait pas trop intéressé par mon idée. Encore une fois, c’est vrai que parfois il faut accepter non comme réponse, mais surtout pas avant d’avoir essayé au moins 3 fois. Quelques fois, c’est votre persévérance qui vous démarquera de tous les autres qui essaient comme vous. Et lorsque vous recevrez un « non », assurez-vous de le transformer en quelque chose de meilleur.


Defy Ventures: everyone deserves a second chance!

 

alt description

 

It happens that God sends you people to tell you exactly what you need to hear at the moment. Sometimes, our professors bring social entrepreneurs to share their professional and personal journey with us. I was late for the speech on Monday but I was really glad to listen to Catherine Hoke. 

 

Catherine is the founder and CEO of Defy Ventures. The organization helps people with criminal histories to develop their talents and acquire skills. Defy provides leadership and entrepreneurship trainings to allow prisoners to legally create profitable businesses. Thanks to their programs, incarcerated men and women get a second chance to restart their lives. Catherine does an incredible job with Defy but this is not the main reason why I decided to write this article. Her experience taught me 3 important lessons. 

 

1- One bad experience can affect your perception of others.

 

Catherine was 12 when two 16 years old girls murdered one of her friends. Years later while working on Wall Street, Catherine was invited to visit a prison. She was reluctant because she only had a negative perception about inmates. She didn’t think that some prisoners could feel remorse and even desire to go back on the right path. Yet she finally cancelled all her plans for the weekend and decided to go to the prison. The reason is simple. She was dreaming of reaching $1million salary. She was close her goal. Then she realized that all the people she knew at her job, who were much richer, didn’t really have the kind of life she wanted. She was already earning more money than she needed but she didn’t feel like she was doing something valuable. That visit changed her life. Six months later, she quitted her job and started an entrepreneurship program for prisoners. She met people who wanted to change their life and showed her that it is important to give a second chance to others. 

 

2Be honest and let people accept or reject you for Who you really are.

 

After divorcing her first husband, Catherine made some poor choices. Everyone was surprised to see her in the headlines for having sexual relationships with graduates of her program. Besides being a devoted Christian, she left the financial comfort of Wall Street to help prisoners to get a bright future. So for many, she was perfect. Catherine lost her first job with prisoners. Several blogs embellished the story to create sensationalism. Catherine attempted to end her life because she despised herself for betraying her own values. At the heart of the storm, she wrote a letter to the supporters of the organization. She explained what happened and apologized for her mistakes. While she was exposing her weaknesses, Catherine emerged stronger. As she said herself, honesty can kill you if you are already kneeling. But there is nothing better than being authentic. Her angelic image was destroyed. However, it allowed her to live without a mask, to show that she is a human and can make mistakes. But most importantly, her story reminded me, like others, that we are not infallible, that some people also made mistakes but we can call overcome our errors. 

 

3- Do not stop at the first no.


To the question about how Catherine got some people to mentor her, she said to always persevere. She is not the first person to give this advice. However, I was a little more attentive to her example. Whenever she was interested in the work of someone, she sent an email or called to contact the person. Sometimes an email can go unanswered. As stubborn as she is, she sent a 2nd, a 3rd, a 4th… until she gets a reply. Obviously, she sometimes accept no as an answer, but not after she tried many times. She gave the example of a person she has long tried to contact. When she finally had a chance to meet him at his office, he had to catch a train in few minutes. She immediately proposed to take the train too so she could ask all her questions. He liked her energy and agreed to listen to her. Stories like that are nice to hear but I always think these people have infallible determination. It almost seems too good to be true. I thought about all those times I did not insist because people didn’t seem interested about my idea. So it is true that we sometimes have to accept no as an answer but not after we tried at least three times. Sometimes our perseverance will set us apart from others doing the same thing. And if you get a no, always make sure to turn it into something better.


 

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE

    N'hésitez pas à partager et donner votre avis / Feel free to share and comment