Hier, je suis allée me coucher comme une personne ordinaire. Quand je me suis réveillée, j'étais la Meilleure Blogueuse Ivoirienne de l'année, avec plus de 100 demandes d'amitié. Mes notifications devenaient folles. Messages WhatsApp, tweets, messages et publications sur Facebook, tout le monde me félicitait. Les gens publiaient mes photos en disant à quel point ils sont fiers de moi et que je mérite cette reconnaissance. Je remerciais Dieu tout en me demandant comment est-ce que j’arriverais à répondre à toutes ces félicitations.

 

J'étais contente, je suis contente. J'ai dansé sur cette chanson dans la salle de bain. Je chantais pour moi-même « ne m'appelle plus par mon nom, appelle moi best blogger». Et j'ai ri. J'ai rigolé et j'ai souri pendant toute la journée. Mon obstination à répondre à tous m'a fait stresser face aux notifications, mais j’ai quand même souri. Je suis allée m’offrir un bon petit-déjeuner. Les gaufres n'étaient pas aussi bonnes que celles de Regis Glacier mais le jus d'orange était incroyable!

 

Une fois de retour, j'ai pris le temps d’aimer et de répondre à la plupart des messages et des commentaires. Je ne suis pas sûre de connaître la moitié des personnes qui me félicitent, mais j'espère qu'elles ne m’en voudront pas beaucoup si je ne les reconnais pas pendant des événements. J'ai toujours eu du mal à me souvenir des noms et des visages. Ce prix me causera probablement beaucoup plus de problèmes à ce niveau. Pourtant, ça reste agréable de voir que beaucoup de gens me suivent et apprécient ce que je fais sur le blog. Ce qui a commencé comme une petite aventure personnelle pour partager mes nouvelles, est devenu plus grand et mieux. Aujourd'hui, je n’arrive pas à lire certains de mes premiers articles de blog tellement je les trouve mauvais. Ça a été un parcours évolutif où chaque petite étape a contribué à me conduire ici.

 



Photo by E-voir agence
 

Je remercie ces deux demoiselles de SheIsTheCode qui m'ont poussée à m'inscrire pour les E-voir Blog Awards 2017. Je ne sais même pas pourquoi j’avais toutes ces raisons stupides pour ne pas concourir, mais merci Mariette et Youan de m'avoir mis la pression. Le soir où j'ai reçu le titre de Meilleur Blogueuse 2017, j’ai raté celui de L’Entrepreneur Social de l’année organisé par Orange. Pourtant, je les considère tous deux comme des victoires. Le prix Orange de l’Entrepreneur Social m'a boostée pour affiner mon business model et mon business plan pour le Centre Eulis. Ça a été une incroyable opportunité pour obtenir des feedbacks et des contacts utiles pour le Centre. Je n'étais pas aux deux événements car, comme vous le savez, je suis en Chine. Pourtant, je ne pense pas que j’aurais pu trouver de meilleurs représentants que les amies qui m’ont accompagnées pendant ces deux aventures.

 

La liste des personnes que je dois remercier pourrait faire un article à part entière. Mais je ne serai pas si longue. Je suis vraiment reconnaissante d'avoir ces trois amies dans ma vie. Elles sont là depuis le début. Elles ont dirigé les campagnes et parfois c'était comme si elles étaient encore plus motivées que moi-même. J'ai rencontré Manuella sur Twitter et nous sommes amies depuis 4-5 ans maintenant ... Wow, aussi longtemps! Vous auriez dû la voir pendant la campagne du Prix de l'Entrepreneur Social! Chaque jour, elle rappelait aux gens de voter. Elle mentionnait même le Président de l'Assemblée Nationale et son équipe pour soutenir le Centre Eulis. Elle est le genre de personnes dont toute équipe a besoin pour rester motivée. Elle est également blogueuse et je suis heureuse qu'elle ait été celle qui a reçu mon prix pendant que les deux autres étaient à la cérémonie d'Orange.

 

Mélissa est unique. C’est une jeune femme sarcastique et bosseuse que j’admire. Elle blogue moins aujourd’hui mais à l'époque, j'avais l'habitude de partager mes nouvelles avec elle avant de les publier. Nous avons même écrit une histoire ensemble. Nadège et elle ont beaucoup travaillé sur la présentation finale du Concours de l'entrepreneur social. Elle est l'une des personnes vers qui je me tourne chaque fois que j’ai besoin de conseils sincères pour mon parcours personnel. Elle est exigeante envers elle-même et envers les gens qu’elle aime; et même si elle pourrait le nier, je sais qu’elle est dure avec moi parce qu’elle m’aime beaucoup.

 



Photo by Fulbert Koffi

 

J'ai découvert le blogging à travers le premier blog de Nadège pendant notre première année d'université. Elle m’a encouragé à participer au concours de l’entrepreneur social et, étant donné que je suis loin, elle a fait une excellente présentation devant les juges. Même si nous n'avons pas gagné de prix, elle a réussi à garder de bons contacts pour l'avenir. De Grand-Bassam à Atlanta, puis à Grand-Bassam de nouveau, nous avons vécu de super moments ensemble. Et même si parfois j’ai envie de la frapper - mais je ne le ferai pas puisque je ne suis pas partisane de la violence - je lui serai toujours reconnaissante pour son soutien. C’est une professionnelle du marketing talentueuse et je prie Dieu pour lui être aussi utile dans sa quête pour réaliser ses rêves.

 

Ces trois amies m’ont montré à quel point c’est important d’avoir des personnes compétentes sur lesquelles vous pouvez compter. Elles peuvent donc compter sur moi pour les exploiter encore et encore...

 

Félicitations à Stéphane pour le prix du Meilleur Blogueur, à la team Akpany pour le prix du Meilleur Blog Communautaire et à Mathias Kouadio pour celui du Coup de Coeur du Public. Merci à tous pour votre soutien et vos encouragements. Je tiens à remercier l’agence E-voir d’avoir mis en place les awards du blog et aux juges d’avoir décidé que j’en mérite un. Nous savons tous que ce n'est que le début de quelque chose de plus grand. Les grandes récompenses viennent avec des responsabilités encore plus importantes. Je ne serai pas parfaite, je ne l’ai jamais été et je n’ai jamais souhaitée l’être. Je ferai de mon mieux pour continuer à rechercher la meilleure version de moi-même. Malheureusement, la popularité a tendance à mettre les défauts sous les projecteurs. Quand vous remarquerez ces choses que vous ne voyiez pas avant, n’oubliez pas qu’aussi fière que je suis d’être la meilleure blogueuse de l’année, je suis toujours une personne ordinaire… avec un nouveau trophée 😎 

 

I am the Blogger of the year

 

 

Yesterday I went to sleep as an ordinary person. When I woke up, I was the Best Female Ivorian Blogger of the year, with more than 100 friendship requests. My notifications were going crazy. WhatsApp texts, tweets, Facebook posts and messages, everyone was congratulating me. People were posting my pictures, saying how proud they are of my work and how much I deserve this recognition. I was thanking God for it and wondering how I will be able to reply to all those congratulations.

 

I was happy, I am happy. I danced on this song in the bathroom. Singing to myself "don't call me by name anymore, call me best blogger". And I laughed. I laughed and smiled a lot during the whole day. My obstinacy to reply to everyone made me stress about the notifications but I smiled anyway. I went on to offer myself a nice breakfast. The waffles were not as good as the ones of Regis Glacier but the orange juice was amazing!

 

Once back home I took the time to like and reply to most of the posts and comments. I am not sure to know half of the people that congratulated me but I hope they won't mind much if I don't recognize them during events. I have always been bad at remembering names and faces. This award will probably put me into much more troubles. Yet, it is nice to see that many people have been following me and appreciate what I do on the blog. What started as a small personal journey to share my short stories became something bigger and better. Today I can't read some of my first blog posts as I find them so bad. It has been an evolution journey where every small step contributed to get me here.

 


Photo by E-voir agence
 

I am thankful to those two ladies of SheIsTheCode that pushed me to register for the E-voir blog awards. I don't even know why I had all those stupid reasons to not compete but thank you Mariette and Youan for pressuring me. The same night I received the title of Best female blogger 2017, I missed the one of Social Entrepreneur of the year organized by Orange. Yet I strongly consider them as both wins. The Orange Social Entrepreneurship Prize gave me a boost to refine my business model and plan for Centre Eulis. It has been an amazing networking opportunity to get valuable feedbacks and contacts for the Centre. I wasn't at both events because as you know I'm in China. Yet, I don't think I could have found better representatives than the friends that accompanied me during these two adventures.

 

The list of people I need to thank could make an article by itself. But I won't make it that long. I am just truly grateful for having these three friends in my life. They've been here since the beginning. They ran the campaigns and sometimes it was as if they were even more motivated than myself. I met Manuella through Twitter and we've been friends for 4-5 years now… Wow that long! Guys you should have seen her during the Social Entrepreneurship Prize campaign! Every single day she reminded people to vote. She would even tag the President of the National Assembly and his team to support Centre Eulis. She is the kind of person every team needs to stay motivated. She is also a blogger and I am happy that she was the one to receive my blogging award while the two others were attending the Orange ceremony.

 

Melissa is one of a kind. She is a young sarcastic hardworking woman that I admire. She blogs less now but back in the times, I used to share my short stories with her before publishing. We even wrote one together. Nadège and her have been working hard on the final presentation of the Social Entrepreneurship Competition. She is one of the people I go to whenever I need some honest advices about my personal journey. She is hard on herself and hard on the people she loves; and even though she could deny this, I know she is hard on me because she loves me so much.
 



Photo by E-voir agence

 

I discovered blogging through Nadege's first blog while we were in our first year of university. She encouraged me to run for the Social Entrepreneurship competition and as I am far away, she did an amazing presentation in front of the judges. Even though we didn't win a prize, she managed to keep great contacts for the future. From Grand-Bassam to Atlanta, back to Grand-Bassam we've had amazing experiences together. And even though sometimes I want to punch her - but I won't since I'm a non-violence partisan - I will always be grateful for her support. She is a talented marketing professional and I pray God that I can be as much helpful in her journey to make her dreams comme true.

 

Those three friends have showed me how important it is to have competent people you can count on. So they can count on me to exploit them again and again...

 

Congratulations to Stéphane for the Best Male Blogger Awards, to the Akpany Team  for the Best Communal Blog and to Mathias Kouadio for being the Public's Favorite. Thank you all for your support and encouragements. I want to thank the E-voir Agency for setting up the blogging awards and the judges for deciding I deserve one. We all know this is just the beginning of something greater. Great rewards comes with greater responsibilities. I won't be perfect, I have never been and never intended to. I will do my best to keep working towards a better version of myself. Unfortunately popularity usually comes with a highlight on one's flaws. When you will see those things you didn't noticed before, remember that as much as I am proud to be the best blogger of the year, I'm still an ordinary person... with a new trophy 😎

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE
  1. salamoualekoum ma sœur des félicitations en retard. J'avais postulé dans la même poule et j'avoue gentillement que j'ai été jalouse (pas de manière méchante surtout) de toi pour le prix à tel enseigne que j'ai fin d'ignorer ton existence. Et lorsque mes amis me demandait qui a gagné haussais les épaules pour leurs monter mon indifférence face à ta personne. Mais j'avais en moi cette voix qui m'incitait à aller découvrir la personne qui se cachait derrière ce prix que je convoitais tant. Pas pour avoir un autre pic de jalousie mais pour comprendre pourquoi elle et par moi ou l'autre... Et ce matin j'ai décidé et je suis sur ton blog En voyant la photo, je me suis dit manshallah et mon cœur c'est rempli de choix, parce que tu étais moi et toi, moi( j’espère que tu comprendras cette partie mais pas grave c'est juste ce que j'ai ressenti) J'ai aimé ce que tu faisais avant de savoir que tu avais un blog, ton centre de lecture pour les enfants. Tu ne peux pas savoir à quel point j'ai aimé ton projet, un jour peut-être inchallah J'ai compris alors pourquoi toi et non pas moi ou l'autre, le temps de te tirer mon voile vu que je n'ai pas de chapeau tout en te souhaitant bonne continuation dans cette lancée et aller au delà de tes espérances avec la Baraka d'Allah inchallah. Mes sincères félicitation ma sœur Excuse pour la longueur de mon texte. mon blog www.psychologieivoirienne.wordpress.com

    • Waleykoum Salam Sidibé. Merci beaucoup, ton commentaire me touche. J'ai fait un tour sur le blog et j'aime l'aperçu que j'en ai eu. Je prendrai le temps de mieux le parcourir dans les prochains jours in shaa Allah. Merci encore et bonne continuation!

  2. Congratulations on being selected Blogger of the Year! We are proud of you and keep up the good work.