On n’a plus besoin de répéter que le noir ne lit pas. Que les jeunes n’ont pas assez de bons modèles dont s’inspirer. Et que l’éducation en Côte d’Ivoire souffre de nombreux maux. On sait bien tout ça. Ce qu’il faut maintenant, c’est de proposer des solutions et de les mettre en pratique. 
 
Ce Mercredi 16 Mai, j’ai été membre du jury pour la finale du concours “La parole aux ados”, initié par l’ambassade des États Unis, pays invité pour le SILA 2018. Plus de 50 établissements dans tout le pays ont pris part à la compétition et 5 sont arrivés en finale. Le concours était divisé en deux catégories: l’art oratoire avec la présentation d’un état des États Unis et la présentation du livre “Saisis ta chance” de Kevin Liles et Samantha Marshall. 
 
La salle Niangoran Porquet était pleine à craquer de jeunes hommes et femmes en uniformes scolaires, et des représentants de leurs écoles. Le passage de chaque établissement a montré que les jeunes ont un énorme potentiel qui n’attend que d’être développé. Pour l’art oratoire, une personne représentait chacune son école, le Lycée Sainte Marie de Cocody (3ème), le Lycée Garçon de Bingerville (2ème) et l’Institut LKM (1er). Il y a eu quelques balbutiements parfois mais il y avait surtout beaucoup de préparation et d’assurance chez chacun de ces jeunes. Ils se sont tenus devant plus de 200 personnes, sans abandonner, même quand parfois ils perdaient le fil de leurs idées. Ils ont tous superbement présenté leur État ou ville assignée et je pense qu’on devrait prendre exemple sur ce concours pour les amener à connaître aussi bien des villes et régions de la Côte d’Ivoire et d’autres pays. En plus des connaissances acquises pendant leurs recherches, ils ont eu l’opportunité d’apprendre la prise de parole en public et c’est sans aucun doute l’une des compétences requises de notre époque. 

 

 
Au niveau du compte-rendu de “Saisis ta chance”, chaque école était représentée par 4 élèves. C’étaient le Lycée moderne de Williamsville (1er), le Lycée Sainte Marie de Cocody (2ème), le Cours Secondaire Méthodiste de Koumassi (3ème) et le Lycée garçon de Bingerville (4ème). Ils ont tour à tour résumé les 10 règles de Kevin Liles pour saisir sa chance et réussir dans son domaine d’activité. Il s’agissait entre autres de découvrir sa passion, cultiver son réseau, rédiger un plan de carrière, ne pas faire de l’argent son unique priorité, etc. Chaque équipe a fait preuve de créativité au cours de sa prestation, puis en répondant aux questions du jury. Ils ont également montré un esprit de collaboration qui a sans doute prévalu pendant tout le temps de préparation au concours. Je suis ravie de savoir que ces 16 jeunes gens pourront être des ambassadeurs de la lecture dans leurs communautés respectives. C’était un plaisir de voir l’engouement et le support apporté par les autres élèves dans le public. L’ambassade des États Unis avec “La parole aux ados” a montré qu’on peut intéresser les jeunes au livre, il suffit juste de créer le bon environnement. 
 
Je compte bien mettre en place de telles compétitions au Centre Eulis in shaa Allah, et j’espère que d’autres personnes en feront de même dans des écoles ou leurs communautés. Le Salon International du Livre d’Abidjan a ouvert ses portes ce mercredi 16 Mai. Je n’ai pas eu l’occasion de visiter les stands mais je peux déjà vous assurer qu’ils sont pleins de livres qui n’attendent que vous. La blogueuse Yehni Djidji a souligné qu’il y a même des livres à 500 et 1000 francs sur le stand des Éditions NEI CEDA et Edipresse. Le SILA 2018 sera ouvert jusqu’au dimanche 20 Mai au Palais de la Culture de Treichville. Saisissez votre chance pour renflouer votre bibliothèque et surtout, invitez-y un de vos proches qui n’aime pas lire. Le programme du SILA est disponible sur la page Facebook.

 

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE

    N'hésitez pas à partager et donner votre avis / Feel free to share and comment