Le sourire d'un enfant est l'une des plus belles choses à observer. Il n’y a qu’à voir le nombre de vues des vidéos de gamins rigolant sur internet et le nombre de réactions sur la photo d’un bébé qui fait une grimace ou montre sa joie. Je n’ai pas d’enfant mais j’ai 7 neveux. Une fille et six garçons. Même si je ne les vois pas souvent, je les aime beaucoup et souhaite qu’ils aient à leur disposition tout ce qui est nécessaire pour leur bonheur. Pour moi cela commence par l’éducation. L’éducation est l’un des droits fondamentaux de tout être humain. C’est le meilleur moyen pour acquérir son indépendance, aussi bien morale que financière. C’est la raison pour laquelle la Communauté Global Shapers d’Abidjan, s’est donnée pour mission d’offrir à chaque rentrée scolaire, des kits scolaires à des enfants dans le besoin.

 

Je fais partie des Global Shapers depuis décembre 2016. Je n’étais pas présente à la cérémonie du Samedi 23 Septembre 2017, mais de loin, j’ai pu ressentir la fierté d’appartenir à cette famille. Sous la férule du World Economic Forum, Global Shapers Community est un réseau de jeunes à travers le monde, soucieux de résoudre les problèmes dans leurs communautés et globalement. Ces jeunes forment plusieurs hubs dans différents pays, et organisent différentes activités pour promouvoir le leadership et l’engagement communautaire.
 

 

Cette année, le choix des élèves récipiendaires s’est porté sur le Groupe Scolaire Le paradis des Phénix, situé à Yopougon Koweit. Créée le 23 Août 2005, cette école privée a les coûts les plus bas de la zone. Malgré cela, les parents n’arrivent pas toujours à assurer les frais liés à la scolarité. Certains enfants n’ont pas l’opportunité d’aller à l’école et d’autres parmi les plus chanceux passent toute l’année sans avoir leurs fournitures scolaires au complet. Koweit est l’un des quartiers les plus précaires de Yopougon. Les écoles publiques sont rares dans la zone, et pour s’y rendre, il y a des routes dangereuses à traverser. Il faut rajouter à cela le surnombre qu’il y a dans certaines salles de classes. Le challenge pour la directrice du Paradis des Phénix, Madame Bamba, est d’offrir aux enfants, les mêmes chances que ceux issus de familles plus nanties. Pour y arriver, il faut que tout le monde mette la main à la pâte.

 

Pendant plusieurs semaines, nous avons mené une campagne pour récolter les fonds nécessaires à l’achat des fournitures. Au total ce sont plus de 500 livres, et plus de 150 kits scolaires (cahiers, stylos, crayons…) qui ont été achetés. Avec l’aide de la directrice, les kits ont été offerts aux élèves qui en ont le plus besoin. Ça pourrait sembler peu mais ce geste va délester bon nombre de parents de certaines charges financières cette année. Les Shapers envisagent d’aller plus loin dans la collaboration avec Le Paradis des Phénix. Que ce soit dans l’organisation d’activités extra-scolaires ou des relations de mentorat, nous essaierons d’apporter notre contribution pour former les adultes de demain.

 

Avez-vous des enfants? Des neveux? Des petits frères et soeurs? Qu’est ce que vous feriez pour leur épanouissement? Comment vous sentiriez-vous s’ils manquaient du nécessaire pour avoir accès à l’éducation? C’est sans doute inutile de rappeler tous les maux qui minent l’école en Côte d’Ivoire. Après les critiques, l’heure est à l’action. Dans le fond, on a tous dans notre entourage, dans nos communautés, des enfants qu’on peut aider. Et si vous hésitez encore, ou ne savez pas par quoi commencer, joignez-vous à des initiatives comme celle de la Communauté Shapers, pour contribuer à améliorer les choses. 

 

En Novembre nous irons voir les enfants qui vivent avec leurs mères à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan. Suivez-nous sur Facebook pour participer ou soutenir nos prochaines activités.



 

The Global Shapers of Abidjan at Paradis des Phénix


 

One of the most beautiful things to watch is a child's smile. We can just look at the number of views on videos of kids laughing on the internet and the number of reactions on photos of a baby who makes a face or express his joy. I don’t have any children but I have 7 nephews. One girl and six boys. Even if I don’t see them often, I love them very much and wish that they have everything necessary for their happiness. For me, it starts with education. Education is one of the fundamental rights of every human being. It is the best way to acquire one’s independence, both moral and financial. This is why the Global Shapers Community of Abidjan has set itself the task of offering school kits to needy children every year.

 

I have been a Global Shaper since December 2016. I wasn’t at the ceremony on Saturday, September 23, 2017, but from far away, I could feel the pride of belonging to this family. Under the authority of the World Economic Forum, Global Shapers Community is a network of youth around the world, committed to solving problems in their communities and globally. These young people form several hubs in different countries, and organize many activities to promote leadership and community involvement.


 

This year, the choice was made on students at Le Paradis des Phénix, located in Yopougon Koweit. Created on 23 August 2005, this private school has the lowest costs of the area. Despite this, parents are not always able to cover the schooling costs. Some children don’t have the opportunity to go to school and some of the luckiest spend the entire year without having all the necessary school supplies. Koweit is one of the most precarious neighborhoods of Yopougon. Public schools are rare in the area, and there are dangerous roads to cross in order to get there. We must add to this that some of the classrooms are overcrowded. The challenge for the director of Paradis des Phénix, Mrs Bamba, is to provide these children with the same opportunities as those from wealthier families. To get there, everyone has to be involved.

 

For several weeks, we campaigned to raise funds for the purchase of supplies. In total, more than 500 books, and more than 150 school kits (notebooks, pens, pencils ...) have been purchased. With the help of the director, the kits have been offered to students who need it most. It may not seem like a lot, but this gesture will decrease the financial charges of many parents for this year.  The Shapers plan to go further in the collaboration with Le Paradis des Phénix. Whether through the organization of extra-curricular activities or mentoring relationships, we will try to contribute to the education of tomorrow's adults.

 

Do you have children? Nephews? Little brothers and sisters? What would you do to keep them fulfilled? How would you feel if they lacked the necessary resources to access education? It is probably unnecessary to recall all the ailments that undermine the school in Côte d'Ivoire. After criticism, it is time for action. We all have kids around us, in our communities, that we can help. And if you're still hesitant, or do not know where to start, join initiatives like the Shapers Community’s to help improve things. 

 

In November, we will pay a visit to the children living in the civil prison of Abidjan with their imprisonned mothers. Follow us on Facebook to participate in our next activities.

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE
  1. Félicitation papillon libre