Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de Salman Khan, non, pas l’acteur de Bollywood, mais plutôt le fondateur de la Khan Academy. Salman Khan est un Américain fils d’immigrés du Bangladesh et de l’Inde. En 2004, plusieurs membres de sa famille ont fait le déplacement à travers les États Unis pour assister à son mariage. Parmi eux, Nadia, sa cousine. Nadia était une élève brillante mais elle venait d’échouer à un examen de maths. On n’a pas vraiment ce système en Côte d’Ivoire mais aux États Unis, les élèves sont parfois classés selon leurs performances dans certaines matières. Donc les plus faibles en maths font cours ensemble dans une classe avec un faible niveau. Salman Khan savait que sa cousine était une excellente élève et que son avenir serait très affecté si on la mettait dans un groupe plus faible. Il a donc proposé de lui donner des cours de maths à distance si son école acceptait de lui faire repasser le contrôle. Salman Khan s’est rendu compte que Nadia avait des difficultés parce qu’elle n’avait pas maîtrisé certaines bases. Il l’a aidée à combler ses lacunes grâce à des cours au téléphone. Les résultats de Nadia se sont améliorés, elle a réussi le contrôle, et de bouche à oreille, Salman a commencé à donner des cours de soutien à plusieurs autres cousins. Pour faciliter leur apprentissage, il s’est mis à faire des vidéos explicatives qu’il postait sur YouTube. À sa grande surprise, des inconnus ont commenté ses vidéos pour le remercier. Certains lui disaient qu’ils ne pensaient pas pouvoir comprendre un jour certains des concepts qu’il expliquait. 
 
Pour suivre les progrès de ses cousins, Salman a mis en place une plateforme permettant aux élèves de regarder les vidéos et de faire des exercices en ligne. Il pouvait ensuite suivre leur évolution et les aider au téléphone pour les notions qui leur posaient plus de problèmes. Pendant tout ce temps, Salman Khan travaillait dans un fonds d’investissement et avait un diplôme de MIT (Massachusetts Institute of Technology) et un MBA de Harvard. Pour avoir une meilleure idée de l’impact de Khan Academy, Salman Khan a participé à un camp puis organisé deux autres camps d’été où le logiciel de Khan Academy était combiné avec un suivi des enseignants. Les élèves pouvaient étudier à leur propre rythme et maîtriser chaque base avant de passer à la suivante. Les profs les aidaient en cas de besoin. 
 
À la fin de l’année 2009, Salman Khan a démissionné pour se consacrer à la Khan Academy. Il était marié depuis 5 ans et venait d’avoir un enfant. Sa femme avait un petit salaire mais ils dépendaient surtout de leurs économies. Salman s’était donné un an pour arriver à faire vivre Khan Academy et avoir de quoi subvenir aux besoins de sa famille. Après plusieurs mois et une rencontre avec Google qui n’a pas été très concluante, il envisageait de reprendre un emploi de salarié. Un jour, il reçoit un mail d’une dame qui demande l’adresse de l’Academy pour faire un don. Elle lui envoie un chèque de 10.000 dollars. Surpris, il fait quelques recherches sur internet et se rend compte que c’est l’épouse du célèbre investisseur John Doerr. Il lui écrit un mail de remerciements et elle lui propose de déjeuner ensemble. Lors de leur rencontre, Ann Doerr demande à Salman comment il arrive à subvenir à ses besoins. Il lui explique que c’est difficile et qu’il dépend de ses économies. Plus tard, elle l’appelle pour lui dire qu’elle lui fera un chèque de 100.000 dollars pour l’aider. Tout ça a l’air féérique mais ce n’est que le début. 

 
Deux mois plus tard, Salman reçoit des messages d’Ann Doerr qui lui annonce quelque chose de surréaliste. Bill Gates annonçait sur la scène du Aspen Ideas Festival qu’il a utilisé des vidéos de Khan Academy pour étudier avec ses enfants. Une semaine environ plus tard, la fondation Gates invite Salman Khan. Bill Gates s’engage à lui donner un million et demi de dollars pour louer des bureaux et embaucher 5 personnes. La fondation lui donnera 4 millions supplémentaires plus tard pour financer les projets de l’Academy. Dans la foulée, Google a également décidé de donner 2 millions pour développer la bibliothèque d’exercices de Khan Academy et traduire leur contenu dans les 10 langues les plus parlées au monde. 
 
Du placard où il concevait seul ses vidéos, Salman Khan est passé à une véritable organisation avec plus de 180 employés aujourd’hui. En 2012, il a écrit un livre dans lequel il partage ses idées pour réinventer l’éducation. Il expose des problèmes qu’il perçoit dans notre système éducatif actuel, son parcours avec la Khan Academy et ses solutions pour avoir une école où les élèves apprendront réellement. Ce livre a été traduit en français par les éditions Nouveaux Horizons et c’est de lui que je tire le résumé du parcours de Salman Khan. Je partagerai également les problèmes et solutions énumérés, sur le blog in shaa Allah. 
 
Merci beaucoup à Ludvick de m’avoir offert un exemplaire de “L’éducation réinventée” de Salman Khan. Ce livre, cet homme, ses idées, et l’Academy sont une véritable inspiration pour une passionnée, rêveuse et aspirante actrice dans le domaine de l’éducation. Il est sans doute disponible dans les librairies à Abidjan et pour ceux que ça intéresse pour pouvez aussi le lire sur place au Centre Eulis. En attendant, je vous partage un deuxième article sur les problèmes et les solutions de notre éducation, selon Salman Khan. 

 

Les Chroniques De Tchonté

Young African woman addicted to God, Books, Ice Cream, Travels, Writing and much more. I want to transform the education system in Cote d'Ivoire. Isn't that great or crazy? Fotamanan (Welcome in Senoufo) to my world. Take a seat!

READ MORE

    N'hésitez pas à partager et donner votre avis / Feel free to share and comment