J’ai été touchée par « Silence du chœur » de Mohamed Mbougar Sarr

Ce n’est plus tant le fait de pleurer en lisant qui est surprenant. D’ailleurs c’est même un peu normal pour moi. Ce qui est surprenant, c’est de pleurer pour des personnages fictifs comme si on les connaissait personnellement. Comme s’il s’agissait d’un frère, d’une sœur, d’amis… Cette fois, c’est le deuxième roman de Mohamed Mbougar Sarr qui […]

Lire plus