Quand Sénoufo rencontre Bété…

Assise en train de dévorer mon plat d’alloco au poulet, j’observe le monde autour de moi. Mon frère vient d’épouser une jeune femme Bété. Il y a quelques années, j’aurais cru un tel mariage impossible dans ma famille. Les crises politiques du pays opposaient très souvent, et opposent aujourd’hui encore les Sénoufo et les Bété. Avec les tendances politiques des miens, je n’imaginais vraiment pas que l’un de mes frères épouserait une femme du peuple Bété. Ce ne sont pas juste un homme et une femme qui se sont unis. Ce sont deux grandes familles et leurs amis qui ont dansé harmonieusement tantôt du gbébé, tantôt au rythme du balafon.

J’encourage les gens qui s’aiment à se marier. Dieu seul sait à quel point j’ai emmerdé mon frère sur le sujet. Mais moi euh… L’un de mes amis m’a dit que je prétends ne pas être pressée de me marier, mais en même temps je parle beaucoup de mariage dernièrement. Le mariage et moi c’est une longue histoire complexe. Petite, je rêvais de me marier à 20 ans. En grandissant j’ai développé une légère gamophobie. Peu de mariages et peu de couples autour de moi me donnent envie de me lancer dans cette aventure. Je ne parle pas seulement des gens qui divorcent ou se disputent 24h/24. Au delà même de l’infidélité chronique de certains hommes, j’ai surtout peur d’être moins libre. Je crains que le mariage devienne un poids qui m’empêche d’être moi à 100%. Je crains de perdre tous mes précieux moments de solitude et de devoir « tout » faire en fonction de mon mari. Je crains qu’avec le mariage, je doive renoncer à mon identité d’individu pour revêtir celle du couple. 

L’une de mes amies m’a fait comprendre que le plus important est de trouver la personne qui nous donnera envie d’affronter les doutes et les difficultés de la vie à deux. Le mariage fait peur, mais avec le bon ou la bonne, on devrait trouver les armes pour surmonter cette peur. J’ai dansé pour rattraper toutes les fêtes que j’ai raté pendant mes études à l’étranger. Mais j’ai surtout dansé parce que j’étais heureuse de réaliser que l’une des personnes que j’aime le plus au monde a trouvé une femme qui le comble de bonheur. Quand il me parle de sa femme, de son envie de l’aider à s’épanouir dans tous les domaines, je me dis que ces deux là pourraient bien me redonner espoir en l’institution du mariage. 

À la base je voulais écrire sur la tradition du mariage en pays Bété. Je voulais dire que les parents du marié doivent déléguer un représentant pour parler en leur nom. Qu’on ne peut pas faire les démarches de la dot quand la femme est enceinte. Que l’on doit attendre après l’accouchement pour sceller l’union. Je voulais vous dire que l’on envoie plusieurs jeunes filles couvertes d’un pagne pour que le jeune fiancé identifie sa bien-aimée. Que les proches et les amies de la jeune fiancée en profitent pour racketter la belle famille dans la bonne humeur. Je voulais vous parler des différentes tenues traditionnelles que portent les mariés. Je voulais préciser qu’un mariage de Sénoufo qui se respecte a toujours un groupe de balafonistes. 

Finalement je vais me contenter de vous dire que la fête était belle. Que le mariage me fait peur mais que Martin et Julie me font espérer. J’ai souvent entendu dire que comme tu traites ton épouse, on traitera tes soeurs ou tes filles. Du coup je garde l’oeil sur mon grand frère. Pour ma belle-soeur, qu’elle continue d’être elle même avant d’être sienne. Que Dieu leur accorde de belles années avec plus de hauts que de bas. Et que cet amour qui dépasse les clivages ethniques et politiques en inspire plus d’un. 

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation, je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive. C'est pourquoi j'ai créé le Centre Eulis en 2017 et ce blog me sert de journal de bord pour tout ce que j'apprends au quotidien. J'écris des histoires, des comptes-rendus de livres, d'évènements, de voyages, mais surtout, je m'écris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s