Un club de lecture est né sur Twitter !

Il y a quelques semaines, Mylène a proposé de créer un club de lecture sur Twitter. Elle venait d’acquérir un Kindle et a de ce fait une myriade de livres à portée des yeux. Elle a donc voulu être soutenue dans sa lecture par d’autres amoureux du livre. Le concept est très simple, tous ceux qui participent au #BookClubChallenge doivent lire au moins 10 pages du livre choisi, chaque jour. Ensuite, ils en parlent sur Twitter en utilisant le hashtag. Ça nous permet de voir l’évolution des autres, ce qu’ils comprennent des passages, d’en discuter ensemble et de se motiver les uns, les autres. 


Le premier livre choisi est “Manage your Day-to-day” de Jocelyn K. Glei. En vrai, elle l’a plutôt édité parce que le contenu est une collection de plusieurs avis de professionnels du monde créatif. Ils partagent leurs opinions sur le meilleur moyen d’entretenir sa créativité, de s’éloigner des distractions comme les mails et les réseaux sociaux, et de passer du statut d’amateur à celui de professionnel. Certaines idées sont répétées du fait qu’il y ait plusieurs auteurs et du coup par moments c’était barbant, mais dans l’ensemble on apprend des choses intéressantes et on a quelques rappels. 


On nous parle de l’importance d’avoir des moments de solitude où on peut mieux développer notre créativité et réfléchir à nos projets. La méditation est l’une des choses recommandées pour dompter notre besoin de passer d’une tâche à une autre. Aujourd’hui on considère que c’est génial d’être multitâche mais pour l’auteur sur ce chapitre, nous ne sommes pas réellement multitâches. On ne peut vraiment l’être que si on exécute des tâches automatiques comme marcher ou respirer. Ce que nous faisons vraiment, c’est abandonner une tâche pour une autre, puis y revenir et ainsi de suite sans cesse. Au final, on passe plus de temps pour atteindre notre objectif que si on s’était focalisé sur une tâche à la fois. 

Vous avez sans doute déjà lu des articles ou livres qui parlent de l’importance de développer une routine. C’est un sujet également abordé dans “Manage your day-to-day”. Il ne faut pas se contenter d’attendre l’inspiration, il faut mettre en place les conditions nécessaires pour réveiller notre créativité. L’exemple le plus utilisé était celui d’un écrivain mais les conseils s’adaptent à tous les créatifs. Il faut s’habituer à travailler régulièrement sur les projets qui nous tiennent à cœur. On peut choisir un jour précis de la semaine ou une heure chaque jour qui n’est dédiée qu’à nos projets créatifs. Mais quand bien même la routine est importante, parfois il faut aussi s’en éloigner pour expérimenter de nouvelles choses et avoir différentes perspectives. 


Le créatif peut rencontrer différents types de blocages. Parfois, le succès et l’argent peuvent l’amener à perdre de vue le plus important. Il faut arriver à se concentrer sur le travail lui-même. Il faut souvent travailler sur des projets rien que pour soi, sans la pression d’un client ou l’envie de plaire forcément à un public. Il s’agit ici de créer pour soi-même avant tout. Ça aide à ne pas s’imposer de restrictions et de laisser son esprit créatif s’épanouir.


Parmi les idées partagées, j’ai beaucoup aimé celle d’un sabbath digital, une période de la semaine pendant laquelle on ne toucherait à aucun appareil électronique. Histoire de se reconnecter à soi-même, à sa famille, la nature, l’essentiel. J’ai l’impression de ne pas pouvoir l’appliquer dans l‘immédiat à cause de certaines contraintes professionnelles, mais je garde l’idée dans un coin de ma tête. 


Les contributeurs à “Manage your day-to-day” ont mis l’accent sur l’addiction aux mails et à internet en général pour des travailleurs lambda mais j’aurais bien voulu qu’ils parlent un peu plus du challenge de s’éloigner des réseaux sociaux pour des gens dont la vie professionnelle y est intimement liée. Dernièrement il y a par exemple eu une série de breakdowns dans la communauté des YouTubeurs populaires. Mais il n’y a pas que les internautes aux 2 millions de followers qui peuvent rencontrer de fortes pressions. Même pour ceux avec une moindre audience, le souci d’acquérir plus de followers, de réputation, de qualité de contenu,  rend encore plus difficile une meilleure gestion du temps accordé au digital. 


Il y a encore pas mal de choses intéressantes sur ce livre, que vous pouvez découvrir en suivant le hashtag #BookTreeChallenge sur Twitter. Mais le tout n’est pas de savoir tous ces conseils, encore faut-il les appliquer. Personnellement je sais que j’ai malheureusement toujours beaucoup de mal avec la discipline et j’ai même presque peur de me faire une nouvelle promesse d’appliquer ces conseils parce que je crains de ne pas la tenir. Je vais tout de même garder une liste de ces idées et voir comment les mettre en pratique une à la fois. 


Si vous avez envie de rejoindre le #BookTreeChallenge, il vous suffit de vous inscrire ici. En attendant le prochain livre à lire, moi je retourne à ma PAL* ordinaire. 

*Pile à Lire 

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation, je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive. C'est pourquoi j'ai créé le Centre Eulis en 2017 et ce blog me sert de journal de bord pour tout ce que j'apprends au quotidien. J'écris des histoires, des comptes-rendus de livres, d'évènements, de voyages, mais surtout, je m'écris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s