Ce que je transmettrais à mes filles

Ecrire cet article n’a pas été chose aisée. Pourtant je sais exactement ce que je veux léguer aux futures générations. La difficulté résidait en la manière dont je débuterais l’article. Maintenant que c’est chose faite, « qu’est ce que vous voulez transmettre aux futures générations? » C’est l’une des questions que Grace m’a posées dans le cadre de la contribution digitale à la Journée Internationale de la Femme Africaine.

En 2016, l’une de mes profs m’a laissé un commentaire sous un devoir. « Never forget how powerful your voice and presence are and never stop sharing these gifts with others. » N’oublie jamais à quel point ta voix et ta présence sont puissantes et n’arrête jamais de partager ces cadeaux avec les autres.

L’importance d’avoir une voix, une opinion, une présence… Voilà ce que j’aimerais transmettre à mes futures filles. Chinua Achebe en citant un proverbe Africain disait que l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur tant que les lions n’auront pas d’historiens. Il suffit de regarder autour de nous pour voir à quel point c’est important que chaque individu raconte son histoire et celle des siens.

J’aimerais que mes filles sachent qu’elles sont tout aussi capables que n’importe qui, de se construire leurs propres opinions et de les porter sur la place publique. Une amie me disait que nos opinions sont la synthèse de ce que nous recevons des autres. C’est vrai. Malheureusement bon nombre de personnes ne sont pas capables de penser au delà de ce que leur dit Papa, Maman ou l’enseignant.

J’aimerais que mes filles lisent, voyagent, apprennent, réfléchissent, créent et partagent ce qu’elles ont dans la tête avec le monde entier. A aucun moment elles ne devront hésiter à présenter leurs points de vue en se croyant inférieures aux autres. Oui parfois elles auront à se taire par respect ou pour éviter des débats inutiles. Mais cela ne devra en aucun cas faire taire la voix de leurs convictions intimes.

Le respect, l’honnêteté, le travail, la pudeur, l’amour, et le partage sont bien sûr des valeurs que j’aimerais leur transmettre. Mais si je devais me focaliser sur une seule chose, ce serait l’importance de faire entendre sa voix que ce soit par les mots ou les actions. Je voudrais qu’elles soient responsables de leurs choix, qu’elles créent et qu’elles écrivent leur histoire…


Le 31 juillet est la Journée Internationale de la Femme Africaine. Vous ne le saviez pas? Moi non plus avant que Grace ne me contacte. Elle a mis en place la contribution digitale à la Journée Internationale de la Femme Africaine, pour montrer les multiples visages de cette femme africaine. Faites un tour sur le site pour découvrir deux femmes  qui m’inspirent, ce que j’ai reçu en tant qu’Africaine et plein d’autres choses qui contribuent à faire de moi la jeune femme Africaine que je suis.

Sinon et vous, que souhaitez-vous transmettre aux futures générations?

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation, je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive. C'est pourquoi j'ai créé le Centre Eulis en 2017 et ce blog me sert de journal de bord pour tout ce que j'apprends au quotidien. J'écris des histoires, des comptes-rendus de livres, d'évènements, de voyages, mais surtout, je m'écris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s