Ne changez pas par amour

Do not change for love. Change for yourself. Quand je me suis convertie à l’Islam, la question qui revenait souvent était « c’est à cause d’un garçon ? » Aujourd’hui quand je dis que je n’épouserais qu’un musulman – si je me marie un jour – on me dit « mais et si un non-musulman veut se convertir par amour pour toi? » Je ne crois pas aux changements par amour.  Je sais ça fait très pessimiste mais je crois qu’on ne devrait pas s’efforcer de devenir une autre personne pour quelqu’un et qu’on ne devrait pas demander à quelqu’un qu’on aime de changer uniquement pour nous.

Je fais la différence entre un changement qui serait bien pour nous-mêmes et un changement qui en fin de compte ne profitera qu’à l’autre personne. On peut changer au contact de quelqu’un et devenir une meilleure version de soi. On peut essayer d’être plus ordonné, de nettoyer plus souvent derrière soi, parce qu’on sait que l’autre n’aime pas la saleté et le désordre. Et d’ailleurs ce n’est pas bien pour notre propre personne. On peut essayer d’être plus expressif qu’on ne l’est pour manifester son amour pour l’autre. Mais on ne devrait pas changer de religion par amour pour quelqu’un. On ne devrait pas changer ses rêves, ses aspirations pour une autre personne. Qu’en sera-t-il si la relation bat de l’aile?

On ne devrait pas devenir moins ambitieux pour flatter l’orgueil de l’autre. Chaque individu devrait connaître son partenaire assez bien et déterminer quelles sont les choses avec lesquelles il ou elle pourrait cohabiter si la personne en face ne les change pas. Je pense que changer pour une personne, une habitude, une attitude ou même adopter d’autres croyances, pourrait nous amener à avoir des ressentiments vis à vis de cette dernière en ayant l’impression qu’elle nous a empêché d’être ce que nous sommes réellement. Enfin, on ne devrait pas renoncer à des valeurs qui nous sont importantes, et personnelles par amour pour quelqu’un d’autre. Je ne parle pas de valeurs liées au qu’en dira-t-on. Je parle de valeurs sans lesquelles nous ne nous sentons par en harmonie avec nous même. On ne devrait changer que parce qu’à un moment, nous estimons que ce changement nous sera bénéfique et que nous l’assumerions avec ou sans l’autre, sans jamais lui en vouloir de nous avoir amené à être autre pour lui ou elle.

Mes observations, mes expériences, ma lecture récente de « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle et ce beau texte écrit par Befoune, m’ont amenée à partager cette réflexion. Mais je ne pense pas détenir une verité universelle. Alors qu’est ce que vous en pensez? Avez-vous déjà changé par amour?
 

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation, je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive. C'est pourquoi j'ai créé le Centre Eulis en 2017 et ce blog me sert de journal de bord pour tout ce que j'apprends au quotidien. J'écris des histoires, des comptes-rendus de livres, d'évènements, de voyages, mais surtout, je m'écris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s