Histoire presque romantique: chapitre 3

Credit Photo: Afi Cakpo

Chapitre 3: Chasse à l’homme 
* les parties en anglais sont traduites juste en dessous du passage…

Elle manqua de s’étouffer avec l’attiéké qu’elle avait en bouche et but rapidement un peu de jus d’orange pour faire passer et la nourriture, et ce message inattendu… 

Audrey se demandait ce qu’elle devait répondre au message d’Hamad lorsque son téléphone sonna. C’était Mister mètre 75…

– Hello! 

– Hello Audrey, how are you doing? 

– Well, I’m surprised you ask, were we not supposed to meet today ? That’s where you should have ask how I am doing. 

– I think I am the one who should be mad here. I came but I saw you talking and laughing with another guy. I assumed you either thought it was me, or you decided to come to our date with your boyfriend. I am not a trouble maker so I just left. 

– Wow… don’t you think that’s a bit childish? If you actually came to our table, you would have known it was an old friend from high school that I surprisingly saw after years.

– Uhm…. I guess I owe you an apology then. And a coffee, if you would still agree to see me.

– I don’t know… I am looking for something simple at the moment and if that’s how we start, I am not sure about whether we should keep on.

– I understand. But can we at least chat sometimes while you think about giving me a second chance to see you?

– Let’s do that ! 

*

– Salut !

– Salut Audrey, comment vas-tu ? 

– Je suis surprise que tu me le demandes. On n’était pas censés se voir aujourd’hui? C’est là-bas que tu aurais dû me demander comment je vais. 

– Je pense que c’est moi qui devrais être fâché ici. Je suis venu mais je t’ai vu en train de parler et rigoler avec un autre gars. J’ai supposé que soit tu pensais que c’était moi, soit tu as décidé de venir à notre rendez-vous avec ton copain. Je n’aime pas faire d’histoires donc je suis juste parti. 

– Waouh! Tu ne penses pas que c’est un peu enfantin? Si tu étais venu à notre table, tu aurais su que c’était un ancien ami du lycée que j’ai rencontré par surprise après toutes ces années. 

– Hum, je suppose que je te dois des excuses alors. Et un café, si tu es toujours d’accord pour me voir. 

– Je ne sais pas… je cherche quelque chose de simple en ce moment et si c’est comme ça qu’on démarre, je ne suis pas sûre de vouloir continuer. 

– Je comprends. Mais est-ce qu’on pourrait au moins continuer à parler par message, en attendant que tu te décides à me donner une seconde chance ? 

– On fera comme ça. 

*

A peine avait-elle raccroché que son téléphone sonna à nouveau. 

– Tu n’as toujours pas répondu à mon message, dit Hamad dès qu’elle décrocha.

– Je ne savais pas quoi dire, et je supposais que tu étais à ton match de basket. 

– Oui j’y suis, mais je ne suis pas un grand fan de basket en vrai. Je suis plus venu tenir compagnie à mon cousin et du coup je m’ennuie un peu. Je suis sorti du stade pour t’appeler.

– Ah d’accord. 

– Alors? Est-ce que tu as été contente de me voir également? 

– Ça a été une belle surprise en effet. 

– J’ai passé tout mon temps à parler de moi, mais je ne sais pas grand chose de ce que tu as fait après le lycée. 

Audrey expliqua qu’il n’y avait rien d’intéressant à raconter sur sa vie. Juste après le Bac, elle était allée apprendre l’anglais au Ghana pendant une année. Ensuite, elle avait rejoint les Etats Unis pour préparer un diplôme en finances. Elle avait fait deux stages dans différentes banques et elle recevrait son diplôme le semestre suivant. Sa vie était plutôt tranquille. Elle ne sortait pas beaucoup. Elle avait quelques amis avec qui elle partait au cinéma, au restaurant, etc. Mais elle aimait surtout rester à la maison pour lire ou bosser. Hamad lui demanda si elle avait cours le lendemain. Elle avait choisi ses cours de sorte à avoir tous ses vendredis libres. Elle lui répondit donc par la négative. Il l’invita à aller au Cinéma et à choisir le film qu’elle voulait voir. Elle proposa d’aller regarder le film d’horreur Saw. Il y avait une projection de toute la saga au cinéma de l’université.

Ils s’étaient donné rendez-vous à 15h devant l’immeuble d’Audrey. Le cousin d’Hamad vivait aux One 12 Courtland Apartments, non loin de chez elle. Il était donc venu à pieds et l’attendait, adossé à un poteau électrique en face de sa résidence. Hamad portait un polo bleu marine sur un jean gris, et des baskets noires. Il pianotait sur son téléphone lorsqu’Audrey sortit. Il sentit son parfum avant de la voir, à quelques mètres de lui. 

– Cette robe jaune te va très bien! 

– Merci, c’est gentil. J’espère que tu supportes la vue du sang parce qu’il y en aura beaucoup ce soir. 

– Tant que ce n’est ni le mien, ni le tien, ça me va.

Ils achetèrent du pop corn et s’installèrent dix minutes avant le début de la séance. La salle était à moitié pleine et d’autres étudiants continuaient d’arriver. Audrey sortit son téléphone pour prendre un selfie qu’elle posta sur instagram avec en légende « cinema with an old friend ». 

Hamad n’avait jamais regardé Saw et avait oublié de chercher le synopsis sur Google. Audrey lui raconta qu’il s’agissait d’un tueur en série, qui avait décidé de montrer aux gens l’importance de la vie. Il choisissait ses victimes pour différentes raisons et les enfermait dans un piège dont il était difficile de s’échapper sans faire d’énormes sacrifices, comme se couper un membre. Il les punissait ainsi pour une attitude qu’ils avaient et qui ne respectait pas l’aspect sacré de la vie. Il partait de la logique selon laquelle, s’ils réussissaient à échapper à la mort, ils prendraient la vie beaucoup plus au sérieux. 

– En gros, il se prend pour Dieu. 

– C’est un peu ça, répondit Audrey, juste avant que les lumières ne s’éteignent. 

Audrey et Hamad regardèrent les trois premiers films de la saga et sortirent de la salle en même temps qu’une dizaine d’étudiants. La séance devait se terminer aux environs d’1h du matin mais les deux camarades décidèrent d’aller dîner. Audrey proposa qu’ils prennent une pizza, étant donné qu’il y avait un restaurant Pizza Hut juste en dessous de son immeuble. Ils optèrent pour une pizza au poulet avec des olives noires et Hamad rajouta de l’ananas sur la moitié. 

– Mais quel genre d’être humain mange de la pizza avec de l’ananas? 

– Tu ne peux pas parler tant que tu n’as pas goûté.

Ils montèrent à l’appartement et Audrey installa son invité au salon avant d’aller chercher des verres et de l’eau. Elle l’invita ensuite à aller se laver les mains dans la cuisine pendant qu’elle installait leur dîner. 

– Alors comme ça, tu es fan de films d’horreur? demanda Hamad en croquant dans une part de pizza. 

– Oui. Je n’en regarde plus tellement, mais j’aime particulièrement Saw pour le côté psychologique. Je trouve que Jigsaw a une manière de voir les choses assez intéressante. 

– Hum ouais… le gars ose penser que d’autres personnes sont des assassins et lui non, juste parce qu’il ne tue pas directement ses victimes. C’est un malade ! 

– J’avoue qu’il est dérangé. Mais il est quand même sacrément bon dans ses mises en scène. Un peu comme ce mélange d’ailleurs. Tu avais raison, l’ananas n’est pas trop mal sur la pizza.

– Je te l’avais dit! 

Le téléphone d’Hamad sonna et il s’excusa avant de décrocher. C’était son cousin qui voulait savoir à quelle heure il comptait rentrer parce qu’il devait aller en boîte avec des amis. Hamad avait décliné l’offre à sortir avec eux mais il aurait besoin des clés de son cousin pour rentrer dans son appartement. Audrey emballa deux parts de pizza dans du papier aluminium et le raccompagna en bas. 

Audrey débarrassait lorsqu’elle reçut deux notifications. L’une d’Instagram et l’autre pour un message WhatsApp de Mister mètre 75. Elle ouvrit immédiatement le message. 

« Hello sweety, I hope you had a nice day! Mine wasn’t too bad but I was thinking about you. Don’t rush into saying that’s too early. I was just wondering about your hobbies, what you study, and so on. The only thing I know is that you are 5.57 feet, 22 years old, Ivorian, and very very pretty. »

*
« Salut chérie, j’espère que tu as passé une bonne journée. La mienne n’était pas trop mal mais je pensais à toi. Ne commence pas à dire que c’est trop tôt. Je me posais juste des questions sur tes hobbies, ta filière, etc. Tout ce que je sais sur toi, c’est que tu mesures 1m70, tu as 22 ans, tu es ivoirienne, et tu es très très jolie. »

*

Elle lui répondit qu’elle aurait son diplôme dans quelques mois et qu’elle aimait beaucoup lire des histoires d’amour, regarder des films d’horreur et manger. Puis elle fit un tour sur instagram pour lire un commentaire sous la photo qu’elle avait postée d’Hamad et elle. 

« Wow @HamadCoul tu ne perds pas de temps hein! Même à Atlanta tu chasses! »

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation, je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive. C'est pourquoi j'ai créé le Centre Eulis en 2017 et ce blog me sert de journal de bord pour tout ce que j'apprends au quotidien. J'écris des histoires, des comptes-rendus de livres, d'évènements, de voyages, mais surtout, je m'écris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s