5 Actions pour améliorer le taux d’alphabétisation en Côte d’Ivoire

Le 17 Novembre 1965, l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), a établi le 08 Septembre comme Journée internationale de l’alphabétisation. En Côte d’Ivoire, le taux d’analphabétisme était de 43,8% en 2017. C’est dire tout le travail qu’il y a à faire.

En collaboration avec l’entreprise Olam International, j’ai décidé de partager avec vous cinq actions pour contribuer à améliorer le taux d’alphabétisation en Côte d’Ivoire.

1- Inscrire une personne à l’école en cours réguliers ou cours du soir

En Côte d’Ivoire, les familles de classe moyenne ont presque toutes des employées de maison ou des nièces venues du village, qui s’occupent des tâches domestiques. La plupart du temps, ces filles et femmes n’ont pas eu accès à l’éducation ou ont dû arrêter l’école trop tôt. Vous pourriez les aider en les inscrivant à des cours du soir. Bon nombre d’écoles en fournissent pour les classes du primaire au lycée pour aider les personnes dans l’incapacité de s’inscrire pour les cours réguliers en journée. Vous pourriez également encourager des adultes de votre entourage qui n’ont pas été à l’école, à s’inscrire dans des centres d’alphabétisation. Cela peut les aider à être plus indépendants dans leurs activités au quotidien, comme Monsieur Diallo. 

2- Donner des cours bénévolement

Vous pouvez donner de votre temps pour apprendre à lire à une personne ou à un groupe de personnes. Vous pourriez y consacrer un ou deux jours dans la semaine, juste quelques heures. Il y a aujourd’hui plusieurs applications mobiles dont vous pouvez également vous servir pour faciliter l’apprentissage et établir un planning à suivre. Vous pourriez également acheter directement les manuels au programme et essayer de suivre les différentes leçons avec vos élèves. Observez autour de vous, des personnes dans votre maison ou votre quartier qui ne vont pas à l’école, et réunissez les pour les instruire. Vous pouvez également aller directement vers des écoles qui fournissent des cours du soir pour proposer vos services.

3- Créer une association ou une ONG pour l’alphabétisation

Il y a pas mal d’ONG qui travaillent pour aider à scolariser le plus grand nombre de personnes ou pour donner directement des cours. À l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, j’ai d’ailleurs pris part à la cérémonie de remises de bourse de l’association Empowering Women in Africa (EWA). L’association fait la promotion de l’éducation pour les jeunes filles. Sa présidente, Bintou Cissé, et son équipe, travaillent dur pour récolter des fonds et ramener des filles qui ont arrêté les cours ou risquent d’arrêter par manque de moyens, sur les bancs de l’école. Vous pourriez vous aussi déterminer une cible, enfants, adultes, femmes, hommes, ou même des personnes d’une région particulière et essayer d’éradiquer l’analphabétisme pour cette tranche de la population.

4 – Sponsoriser la scolarité ou des kits scolaires pour des enfants

À défaut de créer une ONG, vous pourriez faire des dons à celles qui existent déjà pour faciliter leur travail. C’est vrai que parfois on craint d’avoir affaire à des malfaiteurs, mais il y a vraiment des personnes honnêtes qui font de leur mieux pour améliorer le niveau de l’éducation en Côte d’Ivoire. Vous pouvez passer par elles pour scolariser des enfants ou contribuer à l’achat de fournitures scolaires. D’ailleurs, les Global Shapers d’Abidjan font en ce moment une campagne pour acheter des kits scolaires aux élèves de l’école « Le paradis des phénix » à Yopougon Koweit, et le Centre Sainte Philomène à la Riviera Palmeraie. EWA a également besoin de dons pour scolariser plusieurs jeunes filles dans le besoin. Et l’ONG Soutrali continue également sa campagne pour scolariser des filles en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Congo. Vous avez l’embarras du choix pour faire une bonne action.

5 – Construire ou rénover des écoles

C’est un peu le summum des actions que vous pourriez faire. Bien sûr cela nécessite de grands moyens financiers. Vous pourriez le faire au travers de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, d’une fondation disposant d’un budget conséquent, ou même avec une association de cadres d’une région ou d’un village.

Olam est une multinationale opérant dans le négoce international et la transformation des matières premières agricoles. L’entreprise est présente en Côte d’Ivoire depuis 1994 et est consciente de la nécessité d’avoir des communautés éduquées, non seulement pour avoir des employés qualifiés mais aussi pour assurer l’économie du pays. L’éducation fait donc partie de l’un des piliers des actions sociales d’Olam. L’entreprise construit des écoles, en rénove certaines, offre des kits scolaires et sensibilise les communautés sur l’importance de l’éducation.

Nous avons tous un rôle à jouer pour améliorer l’éducation en Côte d’Ivoire et j’espère que mes cinq propositions vous aideront à faire vos premiers pas. N’hésitez pas à partager avec moi d’autres idées d’actions pour lutter contre l’analphabétisme.

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation, je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive. C'est pourquoi j'ai créé le Centre Eulis en 2017 et ce blog me sert de journal de bord pour tout ce que j'apprends au quotidien. J'écris des histoires, des comptes-rendus de livres, d'évènements, de voyages, mais surtout, je m'écris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s