L’amour seul ne suffit pas.

Avoir envie de se marier est une chose. Être réellement prêt à le faire en est une autre. Je pense être prête mentalement à faire le grand saut mais je n’avais pas encore suffisamment lu et appris des choses sur le sujet pour considérer que j’étais assez préparée pour le faire. Je ne pense pas non plus que lire ou suivre des cours de préparation au mariage évitera de rencontrer des problèmes de couple mais je crois vraiment qu’il vaut mieux prévenir et se préparer autant que possible avant de prendre cette grande décision. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de lire “Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier” de Gary Chapman.


Je n’ai entendu que du positif sur ce livre de Chapman et il mérite définitivement ces éloges. Gary Chapman s’inspire de son expérience personnelle et de celles de plusieurs couples qu’il a accompagnés dans leur cheminement vers le mariage ou à l’intérieur du mariage même. Il aborde de nombreux sujets auxquels on ne pense pas toujours avant de passer devant le maire : religion, finance, personnalités, belle-famille, sexualité, communication, etc.


Chaque nouveau chapitre est un délice. Les thèmes sont abordés de manière simple et concise et avec plusieurs exemples. J’ai surtout apprécié le volet pratique qui permet de facilement exploiter le livre en se posant les bonnes questions mutuellement ou individuellement. Qui fera quoi en termes de tâches à la maison ? Comment est-ce que l’argent sera géré ? Comment faciliter les relations avec les beaux-parents ? Est-ce que nos convictions religieuses sont compatibles ?

Photo de l’un de nos Box acheté.

Je pense que le mariage devrait être une décision rationnelle qui tient compte des sentiments certes mais qui n’exclut pas les autres paramètres de la relation. L’amour seul ne suffit pas. Pour Gary Chapman, la passion que l’on éprouve l’un pour l’autre dure en moyenne deux ans. Une fois qu’elle a baissé en intensité, on devient plus sensible aux choses qui nous séparent. Tous les sujets qu’on n’a pas pris le soin de discuter avant de se marier peuvent devenir des sources de conflit. Le volet spirituel par exemple n’est pas toujours abordé par les couples. Le fait d’avoir des convictions religieuses différentes peut être problématique et même en appartenant à la même confession religieuse, il peut y avoir des frictions liées au niveau d’engagement de chaque conjoint.

Chapman explique également qu’il existe différents langages d’amour. Certaines personnes sont plus sensibles aux cadeaux tandis que d’autres aiment entendre des compliments. C’est un sujet qu’il développe plus en profondeur dans son livre “Les cinq langages de l’amour” mais qu’on peut déjà apprécier dans “Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier.” À l’instar de l’expression de l’amour, il parle aussi du pardon et de la manière dont il faut s’excuser selon la sensibilité de la personne en face. 


Chaque couple est différent et chaque individu est influencé par son héritage familial et son environnement. Nous ne devrions pas nous engager dans le mariage en supposant que les choses seront similaires au couple de nos parents ou de notre entourage. Tout doit être discuté afin d’envisager des compromis quand cela est nécessaire et de déterminer si on est vraiment prêt à s’engager avec la personne que l’on fréquente. Comme le dit Chapman, il vaut mieux se séparer maintenant, lorsqu’on réalise qu’on n’est pas compatible, plutôt que de divorcer trois ans plus tard parce qu’on voulait forcer les choses ou rester malheureux à vie.

Gary Chapman étant chrétien, il fait quelques fois référence à la bible ou à des principes chrétiens mais je pense que tout le monde peut et devrait  lire “Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier”. Je vous recommande vivement de le lire seul ou avec votre partenaire si vous en avez un(e). Que vous soyez célibataire ou marié(e), il vous sera définitivement utile. Je répète, l’amour seul ne suffit pas. Il faut tenir compte des aspects intellectuel, social, spirituel et physique.

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation. Je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive.

Un commentaire sur « L’amour seul ne suffit pas. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s