J’ai besoin de simplifier ma vie.

Je fais trop de choses à la fois, tout le temps. Je n’ai pas le temps ou plutôt je ne prends pas le temps de réellement savourer les choses les plus importantes pour moi. Je viens de finir mon 9e livre de l’année alors que nous sommes déjà en Octobre. C’est très facile de me trouver des excuses. Nouveau boulot, mariage, déménagement. Je n’avais pas vraiment la force mentale nécessaire pour lire autant que les années précédentes. Toutefois, je dois aussi reconnaitre que j’occupais mon temps à faire certaines choses dont j’aurais pu largement me passer. C’est la raison pour laquelle j’ai lu « L’art d’aller à l’essentiel » de Léo Babauta. J’avais cruellement besoin de simplifier ma vie.

Ce n’est pas le premier livre que je lis sur le sujet et ça ne sera sûrement pas le dernier mais ça m’a fait du bien. On a l’impression d’être productif en étant multitâches mais on est tellement éparpillé qu’on prend plus de temps pour atteindre nos objectifs, quand on ne finit pas simplement par les abandonner. Plutôt que de m’être bénéfique, cette vie à 100 à l’heure, à vouloir tout réaliser en même temps, répondre à toutes les attentes, être partout à la fois, me donne juste davantage de stress. Je ne peux pas répondre à tous les messages que je reçois à la minute, je ne peux pas assister à tous les évènements auxquels on m’invite et je ne peux pas travailler efficacement si je regarde mon téléphone toutes les cinq minutes.   

Léo Babauta nous invite à nous fixer des limites, à définir nos valeurs et les objectifs les plus importants pour nous. Nous sommes obligés de faire des choix pour nous focaliser sur les choses qui comptent vraiment. Ce que nous aimons, désirons le plus et qui aura le meilleur impact dans notre vie ou dans celles de ceux que nous aimons. Je ne peux avoir « lire et apprendre » comme valeurs les plus importantes quand je passe plus de temps devant une série ou sur Facebook et Instagram. J’ai donc fixé des limites de temps sur mes réseaux sociaux et j’ai résilié mon abonnement Netflix pour quelques temps.

C’est également important de commencer petit, peu importe la nouvelle habitude que nous souhaitons acquérir. En nous fixant des objectifs trop grands, nous pouvons vite nous essouffler en cours de route. Un grand objectif peut être divisé en petits objectifs à atteindre au fil du temps. Babauta encourage par exemple à démarrer par 5 à 10 minutes de sport par jour pendant une semaine, puis à intensifier à chaque nouvelle semaine, jusqu’à atteindre 30 minutes par jour ou plus. On peut appliquer cela à la lecture, au rangement et à tout autre domaine.

« L’art d’aller à l’essentiel » touche à différents aspects de notre vie. Le travail, le rangement de notre bureau, de la maison, les projets personnels, etc. Le mot d’ordre est clair, il ne faut faire qu’une seule chose à la fois jusqu’à ce qu’on la termine pour passer à la suivante. Bien sûr ce n’est pas toujours évident parce que nous ne vivons pas dans une bulle mais il donne également des conseils pour sélectionner les priorités et gérer les obligations ou urgences qui pourraient subvenir.

Léo Babauta ne dit pas non plus qu’on doit supprimer tous les plaisirs « futiles ». On doit juste faire attention à ce qui doit passer en premier et à profiter réellement du présent pendant chaque activité. Au-delà des théories, « L’art d’aller à l’essentiel » fournit des astuces suffisamment pratiques pour nous aider à simplifier notre vie.

Je ne m’attends pas à un miracle après ma lecture. Je me connais suffisamment pour savoir que j’aime quand les choses vont vite. Babauta suggère au contraire de ralentir le rythme de nos vies et de profiter du voyage. Je n’aime pas le fait que cela me prendra beaucoup de temps pour acquérir de meilleures habitudes et je suis consciente que je risque d’être découragée par moment. Je vais quand même essayer encore une fois in shaa Allah car comme Babauta le dit lui-même, « l’échec n’est pas grave si vous recommencez et que vous vous y tenez ensuite sur le long terme. »

Je ne suis qu’à mon 9e livre de l’année mais ce n’est pas si grave. Je vais utiliser les conseils partagés dans « L’art d’aller à l’essentiel » pour simplifier ma vie, réduire mes obligations, mes projets, mes objectifs, et m’offrir plus de temps pour faire ce qui est plus important pour moi in shaa Allah.

Publié par

Passionnée de lecture, d'écriture, de voyages et d'éducation. Je rêve de transformer l'éducation en Côte d'Ivoire. De la rendre plus interactive et inclusive.

2 commentaires sur « J’ai besoin de simplifier ma vie. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s